Ehrengast 2018

IBOIS : Invité de SALON BOIS 2021

Une nouvelle génération de constructions en bois

Ces dernières années, la nécessité d’intégrer les notions de durabilité et de ressources renouvelables dans le domaine de la construction a considérablement ravivé l’intérêt porté au bois comme matériau de construction. La Suisse dispose d’une histoire et de vestiges très riches dans la construction en bois, avec une industrie particulièrement bien développée (plus de 100'000 emplois), des acteurs fiables et efficaces, et des outils performants. Une industrie qui ne demande qu’à croître, dans un monde où les enjeux de durabilité et de sauvegarde de l’environnement se font toujours plus pressants.


Le laboratoire des Constructions en Bois (IBOIS) de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne a pour objectif de développer une nouvelle génération de construction en bois, en utilisant une large gamme de produits dérivés du bois, allant du bois rond aux bois manufacturés, voir des produits dérivés du bois.


Le bois est encore souvent considéré comme un matériau « traditionnel », à ce titre il n’a pas bénéficié des mêmes avancées dans la recherche et l’utilisation que des matériaux « modernes » à l’instar du béton et de l’acier au cours du XXè siècle. Il souffre également d’un manque d’attrait formel, dû à un usage globalement uniforme et peu novateur. Pourtant, grâce aux nouvelles technologies et aux progrès phénoménaux dans la conception digitalisée et des machines à commande numérique, le potentiel de ce matériau renouvelable, biosourcé et local laisse rêveur. Les dernières innovations dans ce domaine laissent entrevoir un potentiel extraordinaire dans la conception de structures en bois contemporaines et futures. À l’aide de joints mécaniques intégrés, inspirés des joints traditionnels utilisés dans la menuiserie, il devient possible d’assembler entre eux des panneaux de bois sans avoir recours à l’usage de colles ni d’attaches mécaniques (clous, vis, articulations…). Autrement dit, la conception digitale et paramétrique ouvre les portes d’une nouvelle dimension dans la conception et la préfabrication de constructions entièrement en bois.


Les recherches menées par le laboratoire IBOIS ces dernières années ont mis-en-lumière la faisabilité technique de tels projets, notamment avec la réalisation de bâtiments emblématiques, conçus grâce à des transferts technologiques du laboratoire. En témoignent les joints snap-fit, présentés pour la première fois à la conférence Acadia Design de Los Angeles en 2014 par l’IBOIS1, apparus ensuite dans la mise en scène de l’opéra Nabucco en novembre 2018, et qui sont aujourd’hui la technologie principale d’assemblage des futurs bancs de la cathédrale de Lausanne. Autre réalisation majeure et démonstration tangible des technologies développées au laboratoire, depuis 2017, le théâtre de Vidy-Lausanne dispose d’un nouveau pavillon, salle de spectacle entièrement en bois2. Située à deux pas du lac Léman, la structure plissée à double couche a su trouver sa place comme réalisation architecturale emblématique du paysage construit lausannois. Au Luxembourg cette fois-ci, une halle multifonctionnelle hors norme est en train de voir le jour. Composée de voûtes à double courbure en bois, d’une portée allant de 20 à plus de 50m, cette halle hébergera le nouveau quartier général de la menuiserie Annen.


Plus récemment enfin, l’émergence de scanners tridimensionnels à haute précision, permet à nos chercheurs d’envisager un nouveau rapport au patrimoine sylvestre. Avec la possibilité d’effectuer des relevés très détaillés des arbres d’une exploitation forestière donnée, il devient possible de sélectionner les éléments les plus adaptés pour chaque projet, mais également de travailler directement avec du bois rond et non manufacturé, et même d’inclure des robots dans le processus.

Si l’IBOIS, de par son statut de laboratoire rattaché à une école polytechnique fédérale, ne construit pas en son nom, il est toujours à la recherche de partenaires visionnaires (industriels, privés ou institutionnels) désireux de contribuer à l’élaboration de l’architecture en bois de demain. Le travail pionnier du laboratoire n’a de sens que si les technologies développées peuvent être adoptées et assimilées par les entreprises de la construction en bois dès aujourd’hui. Ainsi les chercheurs de l’IBOIS s’appuient sur les outils déjà à disposition dans l’industrie pour en repousser les limites et revaloriser l’usage du matériau bois, qui aujourd’hui plus que jamais, se dessine comme le matériau du futur.

Kramer

 

 

Partner
Medienpartner
Organisation